Sanglier : 124,65 points CIC, nouveau record en Tunisie

Tous les ans, il est tué en Tunisie de magnifiques animaux, souvent bien armés. L’aventure vécue par un chasseur français, Stéphane David, le 29 octobre dernier, restera marquée, d’une part dans les annales de la chasse tunisienne, et d’autre part chez notre chasseur, qui a sans doute récolté le trophée de sa vie. Il est 10 h 30 ce jour-là, quand Kamel Sellami, le patron et organisateur de l’agence Chasse Cool, emmène ses chasseurs et les place à leur poste respectif. Stéphane, au numéro 9, en fin de ligne, dispose d’un large champ de vision. Devant lui, au loin, alors que les chiens s’activent sur une compagnie de sangliers qui se fait battre aux fourrés, un solitaire tente de quitter les lieux devenus trop agités. Il se dirige alors vers la ligne de fusils, qu’il détecte, fait demi-tour, disparait dans les fourrés, puis revient sur ses traces pour passer entre le poste 8 et le poste 9. Stéphane raconte la suite : " Marco et Lucas, que je vois au poste 8, ont, dans leur ligne de mire, le solitaire. L'angle n'étant pas favorable, et la végétation trop abondante, le sanglier échappe à leur vue et vient vers moi. Firas, le fils de Kamel est à mes côtés, prêt à filmer la scène. Le sanglier arrive, hésite une fraction de seconde, puis s'élance pour traverser. Au moment où je juge la position sans danger pour le tir, je presse la détente du semi-automatique Manu Chasse Venator. A trente-cinq mètres, la Slug Remington le touche sous l'oreille. Tué net, le sanglier tombe sur place. Il faudra attendre la fin de la battue pour approcher,  et découvrir... avec stupéfaction, la partie apparente du trophée. Sur la balance, le vieux mâle dont l'âge fut estimé à dix ans, ne poussa le curseur qu'à cent kilos, mais à l'extraction des dents, le lendemain, la surprise fut encore plus grande. Les mensurations :

longueur de la défense gauche : 27,7 cm

longueur de la défense droite : 27, 2 cm

largeur de la défense gauche : 26 mm

largeur de la défense droite : 26 mm

circonférence du grés gauche : 7,6 cm

- circonférence du grés droit : 7,6 cm

La cotation, qui vient d'être réalisée, fait état de 120,65 points CIC, auxquels il faut ajouter les 4 points de beauté attribués, ce qui fait un total de 124, 65 points CIC. A ce jour, c'est donc le plus grand trophée répertorié en Tunisie. Merci à Kamel Sellami, qui nous a fait vivre des moments exceptionnels, avec les amis Marco, Lucas, Régis, Daniel, Jean-Philippe, Sébastien, Alain, Stéphane et Ludwig". 

Brocard "licorne"

Prélevé en août dernier, sur le domaine de la Touche, ce chevreuil a été tiré au petit matin, lors d’une séance d’approche. Thomas raconte sa sortie : « Alors que nous avancions, avec Charly qui me guidait ce matin-là, vers une petite colline pour disposer d’un meilleur point de vue, nous nous sommes bloqués instantanément à la vue d’un animal qui traversait la plaine, devant nous, en courant, pour rejoindre le couvert. « C’est un brocard » me dit Charly, qui déjà déployait la canne de pirsch devant moi. En appui sur le support, je grossissais le zoom de la lunette pour mieux l’observer. Il annonça : « 124 au télémètre. Il est joli, quand tu le sens, tu peux tirer ! ». Je plaçais la croix au défaut de l’épaule de ce brocard qui était en plein travers et me regardait, et serrait doucement la queue de détente. La détonation déchira l’air et… l’animal disparut. « Il y est ! Superbe tir mon ami ! » cria Charly juste à côté de moi. Alors que l’on se congratulait mutuellement nous laissions l’émotion redescendre et quelques minutes plus tard nous allions à l’anchuss. Mais là, surprise, pas de brocard ! Les indices, pourtant bien présents, laissait clairement comprendre que la zone vitale était touchée. Nous commençons à le rechercher dans les joncs, mais après un bon quart d’heure, ma victime était toujours introuvable. Alors que nous revenions à l’anchuss pour reprendre la direction de fuite, Charly me dit : « attends Thomas, si ça se trouve, il s’est peut-être glissé sous les joncs dans un ultime effort ». Effectivement, en nous baissant pour regarder sous le tapis de roseaux couchés, le brocard était là, couché sur le ventre, à deux mètres de l’endroit du tir. Thomas P. (contact pour ce lieu sublime : Charly Pinchon : 06 77 17 59 03)

En Haute-Marne

On sait que le trophée de brocard à perruque a pour origine une atrophie des testicules. Ainsi, en déficit d’hormones, la matière osseuse se développe sous velours d’une façon anarchique, sans que celui-ci ne tombe. Bien que cela ne soit pas un phénomène courant, chaque saison apporte son lot de quelques têtes curieuses, et la perruque reste un peu le trophée rêvé de tous les chasseurs passionnés par l’espèce. Ce brocard a été tué en battue, sur le territoire de Brennes, au sud de Langres en Haute-Marne, par Frank Martin, en janvier 2018

Dans les Ardennes

Des défenses de 19,2 et 19 cm de longueur, pour une largeur de 26,6 mm, et des grès qui mesurent 7,1 et 7,2 cm de circonférence… Voilà un beau sanglier qui a pris un peu d’âge. Sa cotation s’élève à 116,70 points. Il a été tué sur le territoire de la commune d’Hargnies, dans les Ardennes, en novembre 2018, par Laurent Wallendorf

Dans le Haut-Rhin

Ce jeune « 8 » cors, âgé de trois ans a été prélevé dans le Haut-Rhin. Bien qu’il ne porte qu’un seul bois, la boîte crânienne laisse cependant apparaître un petit bourgeon osseux en lieu et place du pivot gauche

Dans le Tarn et Garonne

C’est sur le territoire de Montpezat de Quercy, dans le Tarn et Garonne,  que ce beau brocard a été tiré l’été dernier, par Quentin Dupont. Malgré l’absence de fourche sur le bois gauche, le trophée s’inscrit dans une architecture de 6 pointes aux andouillers bien développés. Les points intéressant la couleur, le grain, les meules et les andouillers se situent dans la moyenne. Le poids net s’élève à 427 g pour un volume de 165 ml. Les merrains mesurent 24,9 cm et 25,4 cm et leur envergure 13,3 cm. La cotation définitive s’élève à 116,77 points

Le brocard à 7 pointes de Dany Chasseré

C’est à la « pirsch », le soir du 2 octobre 2020, que Dany Chasseré (garde-chasse assermenté), a prélevé ce brocard à tête bizarre, sur le territoire dont il s’occupe, entre Haguenau et Wissembourg, dans le Bas-Rhin. Il était sorti pour tenter de dissuader une compagnie de sanglier de venir trop bousculer un champ de maïs où les dégâts ne cessaient de croitre. Après seulement 10 minutes de chasse, il a pu observer 3 chevreuils à environ 150 mètres de lui. Une chevrette accompagnée d’un jeune brocard à boutons et un autre brocard, plus grand, boiteux de la patte arrière droite et affublé de bois curieux. Comme cet animal n’avait jamais été vu dans ce secteur, il décida de le tirer. La 7x64 le coucha d’une parfaite balle d’épaule. Superbe rencontre donc pour Dany, et en plus de ce tir sanitaire, un trophée original à mettre à son palmarès.

Un "12" cors régulier

C’est sur le territoire de l’ACCA de Blesle, à l’ouest de Brioude, en Haute-Loire, que ce beau 12 cors régulier a été obtenu. Cette commune, classée parmi les plus beaux villages de France, s’étend sur les contreforts du Cézallier, et comporte plateaux boisés, coteaux et fonds de vallée. L'animal a été tiré le 24 octobre 2019 par Frédéric Hossan, patron de "Chass-Tir 52", armurier renommé à Saint-Dizier en Haute-Marne. Les empaumures comptent 6 épois de plus de 15 cm, insérés en forme de chandeliers. Le poids net du trophée s’élève à 6,9 kg. Massifs, les merrains présentent des circonférences comprises entre 14 et 17 cm ; ils mesurent 90,3 et 90 cm de longueur. Les circonférences des meules font 27,5 cm, et les chevillures atteignent 33,5 et 32 cm, les andouillers d’œil 24 et 32,3 cm. Gratifiée de 12,5 points de beauté, la cotation finale s’élève à 191,15 points.

Un "6" pointes bien structuré

Ce six pointes à l’architecture proche de la perfection a été tiré sur le territoire de la commune de Milhac, dans le Lot, par Nicolas Lavergne. Les bois, qui mesurent 23,6 et 24,3 cm sont assez fins, et leur volume atteint 160 ml, pour un poids net de l’ensemble du trophée de 397 g. Bien régulier, et d’une esthétique indiscutable, ce trophée atteint presque le niveau argent, puisque sa cotation est arrêtée à 114,67 points.

Brocard d'exception

Ce grand six pointes a été tiré le 8 août 2019, par Antoine Camus qui a donc mis à son palmarès son premier brocard, que lui avait offert son patron, Didier Lampson, agriculteur à Sémide. Le trophée pèse 547 g, et son volume s’élève à 240 ml, favorisé par des bois assez massifs et surtout très hauts, puisque la perche gauche atteint 26,7 cm et celle de droite 28,5. Deux petits bourgeons émanent à l’intersection des andouillers antérieurs et des merrains, et l’andouiller antérieur gauche décrit une ligne sinusoïdale qui ajoute une note de singularité à ce grand trophée. Sa cotation a été validée à 155,50 points.

 

Ardennes : un grand vieux sanglier

C’est à l’affût, sur un haut-siège, que, le 22 juillet dernier, Rémi Jonval tire ce magnifique solitaire. Il fait encore bien clair, lorsque l’animal se dévoile sous les frondaisons, accompagné d’un page dont les allées et venues d’éclaireur resteront à jamais gravés dans la mémoire du chasseur… En fait, ce dernier décrit des sortes de cercles autour de son maître, revenant de temps à autre à lui en grognant, une façon de lui signifier sans doute que le chemin était libre… J’ai déjà personnellement pu observer une fois ce type de comportement, mais il s’agissait d’une laie qui conduisait en soirée sa famille vers une parcelle de blé… Ce qui en dit long sur la prudence du sanglier, et sa capacité à apprécier les dangers qui le guettent… En ce soir d’été dans le massif de Rocroi, les deux compères n’ont pas décelé la présence du chasseur, posté à bon vent, et en hauteur, ce qui sera fatal au grand vieux sanglier. La balle de 9,3x62, tirée à une trentaine de mètres, l’a séché sur place. On imagine aisément l’émotion du jeune chasseur, car de surcroît, le bracelet lui avait été offert par son mentor, l’oncle de sa compagne, à l’occasion de ses 30 ans… L’animal, probablement âgé de 7 ou 8 ans, accusait 135 kg. Son trophée est impressionnant, et la cotation effectuée début septembre, atteint 121,40 points, soit un point de plus que le seuil du niveau or. Voici les mensurations : longueur des défenses : 20 et 20,5 cm ; largeur : 28,3 mm et 27,2 mm ; circonférence des grès : 7,2 cm pour chaque côté ; beauté : 2,5 points pour les défenses et 1 pour les grès.

J-M.T.

Accident sous velours

 

Ce brocard aux bois atrophiés n'est pas un très vieux sujet, mais simplement un animal victime d'un accident sous velours, lors du refait des bois. Le diagnostic a été rendu par le docteur Alain François, président de l'AFMT.