Dimanche 21 août 2022 : festival « Chasse et Campagne », château de Vaux, à Fouchères (Aube)

Cette édition 2022 de « Chasse et Campagne » se tiendra le dimanche 21 août 2022, à partir de 10 heures et en continu jusqu’à 22 heures, au château de Vaux, à Fouchères (Aube). Edouard Guyot et son staff ont concocté le programme, enrichi de nouveautés. Parmi les points forts :

- Expositions : équipements et matériels de chasse, art de vivre, gastronomie, les grands cerfs de l’Aube ;

- Animations : ball-trap, tir à l’arc, concours de trompes, montgolfière, tracteurs anciens ;

- Démonstrations : vénerie à pied, sous terre, montée, fauconnerie, tir à l’arc à cheval ;

- Présentations : ânes du Bourbonnais ; chiens courants (AFACC10) ;

- Spectacles : monte amazone, poste hongroise, voltige cosaque ; 

- Vente aux enchères « chasse et campagne »

- Restauration : buvettes, bar à champagne,

- Village enfants : promenades à poney ; structures gonflables ; jeux en bois ; ferme pédagogique ;

Et :

- A 11h45 : cérémonie de Saint Hubert au son des trompes de chasse ;

- vers 18h30 : spectacle de vénerie : drag à cheval avec plus de 150 chiens de meute ;

- et jusqu'à 22 heures : spectacle de feux à 4 chevaux, concert de rock et grand feu d’artifice.

Dossier chaud : Engrillagement : le malaise est-il de chaque côté de la clôture ?

Des milliers de rouleaux de grillage ont bouleversé les biotopes, coupé des passages séculaires, isolé des noyaux de populations. De plus en plus, des régions entières sont découpées en secteurs indépendants les uns des autres. Or, des échanges d’individus sont nécessaires d’une zone à l’autre pour maintenir la richesse d’un patrimoine génétique longuement acquis. Toute entrave est donc signe d’appauvrissement, ce qui, à terme, représente un danger pour la diversité de la faune sauvage… Quelques députés et sénateurs planchent actuellement sur le sujet et devraient, au début de l’année prochaine, présenter leurs premières propositions.

 

 

[ LIRE LA SUITE... ]


 Donnez votre avis 

Dossier chaud : Loup : grands mensonges et opération anti-chasse !

Avec un taux de croissance de 20% par an, les populations de loups se développent désormais de façon exponentielle. Officiellement, leur nombre est évalué à 580, moyenne de l’intervalle d’incertitude compris entre 528 et 633. Quant aux éleveurs, ils n’hésitent pas à dire que leur nombre est trop largement sous-évalué, compte tenu des témoignages recueillis sur le terrain, des observations, et des attaques perpétrées maintenant dans presque tous les départements. La faune sauvage paie elle aussi un lourd tribut aux prédateurs, dont ne se soucient pas assez les chasseurs, pourtant concernés au premier chef par cette campagne orchestrée depuis trente ans maintenant, et qui s’avère être une vaste entreprise anti-chasse sur la base de ce raisonnement : moins de gibier = moins de chasseurs. Il est vrai qu’avec l’arrivée de la première demi-douzaine de loups, les attaques passaient inaperçues, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Si nous ouvrons ce dossier en ce début d’année 2021, c’est surtout pour alerter que la situation est au bord du débordement, et qu’avec l’arrivée, tous les ans de plusieurs centaines de loups, les dérapages vont se produire… Quel rôle auront à jouer les chasseurs avec cette espèce protégée, donc non chassable ? Vos avis enrichiront le débat et seront publiés ici, dans ce dossier… 

[ LIRE LA SUITE... ]


 Donnez votre avis 

Dossier chaud : Référendum d'initiative partagée

Lancé le 2 juillet 2020, ce référendum a pour but de faire légiférer sur ces six propositions  :

• Interdiction de l'élevage en cage,

• Fin de l’élevage intensif

• Interdiction de l'élevage d'animaux pour leur fourrure,

• Interdiction des chasses dites traditionnelles dont la chasse à courre

• Interdiction des spectacles qui mettent en scène des animaux sauvages,

• Fin de l'expérimentation animale s'il existe une alternative.

 

 

[ LIRE LA SUITE... ]


 Donnez votre avis