Drame en forêt

Partir à deux en forêt à la recherche d’un méchant ragot, c’est exaltant. Rentrer seul et ne pas savoir ce qu’est devenu son compagnon, c’est inquiétant. Faire une horrible découverte le lendemain matin, c’est consternant…

David est un jeune chasseur du Sud-Est qui a suivi, il y a trois ans déjà, la formation dispensée par sa fédération départementale de chasseurs pour chasser à l’arc. Si les deux premières années lui laissèrent quelques bons souvenirs de sa passion, principalement sur du petit gibier et un brocard tiré à l’approche, mais manqué, sa troisième saison de chasseur à l’arc a marqué son esprit « pour toute ma vie de chasseur » dit-il maintenant calmement, avec son merveilleux accent méridional...

 

Par JFG

[ LIRE LA SUITE... ]

« Biscotte », la fille de boule et quilles

« Bravo, vous avez gagné… un marcassin ! »

 

Il n’est pas si éloigné le temps où des animaux de toutes espèces étaient donnés en prix à des loteries et autres concours qui occupaient, à défaut d’amuser, les participants aux réjouissances populaires, dans les petits pays de la France profonde. C’est ainsi que, début juin 1961, lors de la fête patronale dans un petit village de Bourgogne, les habitants, leurs invités et la jeunesse des environs étaient venus en nombre pour se divertir. Alors que les agapes se prolongeaient autour des tables, les premiers rassasiés se rendaient sur la place du village où avaient été dressés le bal monté, un manège de chevaux de bois pour les petits, et le traditionnel jeu de quilles, objet des affrontements pas toujours très pacifiques des compétiteurs...

 

Par Hubert Buiron

[ LIRE LA SUITE... ]

La fin de la « Vittel Délices »

Pétillante et fraîche comme une eau de source, voici l’histoire qui, depuis un demi-siècle fait toujours sourire dans la plaine lorraine... 

 

Limaille est un petit village tout en longueur, où les fermes et les quelques commerces s’alignaient des deux côtés de l’unique rue, le long des larges usoirs. Ce jour-là, à l’heure de l’apéritif, trois chasseurs s’accoudaient au zinc du café Dupette : le grand Roger, le Riquet et l’Ernest. S’il n’y avait leur passion commune pour la chasse, rien n’expliquait leur amitié tant ils étaient différents. Bel homme, le Roger posait le type même du grand gaillard toujours habillé avec élégance, le Riquet passait déjà son temps à se plaindre et l’Ernest, agriculteur à la retraite jouait le mentor de l’équipe…

 

Par Christian Busseuil

[ LIRE LA SUITE... ]

Une billebaude en Sologne, à la place d’un poste à pigeons

Extrait n° 10 du tome 4 de « Bonheurs de chasse »

 

Février s’écoule et nous sommes bien en hiver. Janvier avait oublié les froids, la neige et le gel. La pluie tombait régulièrement jusqu’au refroidissement annoncé. Un tapis de neige vient de napper la nature, plus de dix centimètres recouvre tout. Un froid sibérien vient compléter l’ambiance et le thermomètre affiche moins huit degrés. Un appel téléphonique de mon ami Pierre, il m’offre l’opportunité de chasser la palombe dans son domaine et je lui confirme mon envie en acceptant sa proposition…

 

Par Hubert Lafutaie

[ LIRE LA SUITE... ]

Feu Monsieur le Comte

Il n’y avait pas une fleur, mais sur le cercueil, soigneusement rangés, se trouvaient la toque, le fouet, la dague et la tenue d'équipage du défunt…

 

Derrière la voiture, tirée par un cheval, qui menait la dépouille de feu Monsieur le Comte à sa dernière demeure, suivait une trentaine de chiens du vautrait, sous le fouet des deux piqueux. Derrière encore, les quatre plus anciens boutons observaient, d’un regard triste, la meute. Ainsi l’avait voulu Monsieur le Comte qu'on allait enterrer…

 

Par C.M.

[ LIRE LA SUITE... ]

A bout touchant !

Je participe aux battues de grand gibier depuis 4 ans. Lorsque j'ai commencé, je n'avais que mon vieux calibre 12 magnum, et quelques Brenneke qui ont envoyé ad patres quelques cochons. Chance du débutant ? Alors, je suis monté en grade au sein de l’équipe, et suis passé des postes peu enviables de « Couillonville » aux postes de confiance…

 

Par Jean-Paul Cappy

[ LIRE LA SUITE... ]

Le tiers-an au pied pigache

Le berger regardait venir Chandon, le garde... Il cheminait à travers les pâturages qui descendaient en pente douce vers une large dépression, occupée par un sombre massif forestier de chênes et de hêtres, là où les eaux de la plaine réapparaissaient en sources fraîches, au milieu de roches ruiniformes. Au-delà, c'était l'horizon infini du plateau de Langres. A quelques lieues, la Seine naissante dessinait ses premiers méandres, agrémentant d'un peu de fantaisie ce rude et sévère paysage. A l'approche du garde, les chiens ne firent pas un mouvement. « Salut à toi, Magicien ! Je t'apporte ce que tu m'as demandé. Ces Messieurs ont chassé hier et ils ont tué des bécasses ». « Salut à toi, Chandon ! »...

Par C.M.

[ LIRE LA SUITE... ]

Le sanglier du rail

Il est quatre heures trente, ce matin de décembre, quand Robert arrive enfin à son domicile…

Venant des carrières de Dugny et d’Haudainville, une noria de wagonnets suspendus approvisionnent jour et nuit le site de chargement de la Valtoline. C’est là que Robert travaille, chauffeur sur une de ces lourdes locomotives à vapeur de la SNCF...

Par Christian Busseuil

[ LIRE LA SUITE... ]

Tout est bien qui finit bien...

 

J’étais invité, avec l’ami Bernard, à la chasse à tir, à deux heures de voiture environ de chez moi, dans une forêt domaniale que je connaissais bien, pour y avoir longtemps chassé avec Jean, notre invitant. Devant faire un bout de route commune avec François, je n’avais pas pris l’adresse exacte du rendez-vous, fixé dans un petit village moyenâgeux, à l’écart d’un grand axe de circulation…

 

Par Olivier de la Varnière
 

[ LIRE LA SUITE... ]

Par la culotte

 

C’était mon premier petit gibier, très petit même... Il pendait par les deux pattes, serrées au fil électrique. Quand j’y repense, j’ai honte…

 

Par Jean-Paul Cappy

 

[ LIRE LA SUITE... ]

Sur la bonne voie

 

Cette histoire, non pas de chasse, mais de sanglier, m’a été contée par un cheminot retraité, un ancien de « la vapeur » attaché à un vaste dépôt de triage et de réparations de locomotives de l’Est de la France... 

Par Jean-François Guerbert

[ LIRE LA SUITE... ]