L’artificialisation des sols réduit progressivement les espaces naturels et les terres agricoles, puisque, entre 20 000 et 30 000 hectares sont grignotés chaque année. En cohérence avec les ambitions de l’Union européenne, la loi Climat et Résilience a défini l’objectif d’atteindre l’absence de toute artificialisation nette des sols et de réduire par deux la consommation d’espaces naturels, agricoles et forestiers d’ici 2032. Pour atteindre cet objectif, qui ne s’oppose en rien à la construction de logements et au développement des territoires, 650 millions d’euros du Plan de Relance ont déjà été mobilisés pour recycler les friches et le foncier artificialisé, et le Premier ministre, en déplacement à Amiens, a décidé de redéployer 100 millions d’euros supplémentaires à destination de ce fonds friches. 503 projets ont déjà été sélectionnés pour un total de 280 millions d’€ de subventions octroyées. Enfin, pour accompagner la transition écologique dans les territoires, le Gouvernement mobilise également 675 millions d’€ du 4ème Programme d'investissements d'avenir (PIA4) consacrés aux « solutions pour la ville durable et les bâtiments innovants ». Les lauréats bénéficieront d’un accompagnement en phase d’incubation du projet d’une durée de 36 mois maximum, soutenue financièrement et techniquement par l’État à hauteur de 500 000 euros maximum. Arrivés à maturité, les projets bénéficieront du soutien du Programme d’investissements d’avenir pour la mise en œuvre des actions innovantes.