Inauguré il y a 25 ans, le « Campus du Patrimoine », situé à Gatineau, abrite plus de 14,6 millions de spécimens, conservés à cet endroit. Des plantes aux animaux, en passant par des fossiles et des minéraux, ces collections sont les témoins de l’histoire naturelle du pays. L’édifice a été construit sur un terrain de 76 hectares, afin de respecter les normes de sécurité et de préservation nécessaires à la sauvegarde des collections, dont chacune d’entre elles nécessite des conditions environnementales spécifiques. Dans la voûte des fourrures par exemple, là où sont entreposées des peaux d’animaux, la température de la pièce est maintenue à 10 degrés Celsius, assez froide pour éviter que les peaux ne sèchent, mais aussi pour garder les parasites éloignés. Chaque année, ce sont près de 20 000 spécimens qui arrivent en zone de quarantaine, avant d’être entreposé dans la collection qui lui est attitrée. Le « Campus du Patrimoine » abrite également la « Cryobanque nationale canadienne », une installation constituée de six congélateurs d’ADN, qui servent de bio-dépôt d'histoire naturelle. Les échantillons de tissus de plusieurs spécimens y sont conservés à -170 degrés Celsius, un froid extrême qui fige les molécules, évitant ainsi toute dégradation. Véritable encyclopédie, elle permet d’établir des liens entre les espèces, et comment les ADN se différencient.