Pour faire face aux périodes d'insuffisance en eau, les préfets peuvent prendre des mesures exceptionnelles, graduelles et temporaires de limitation ou de suspension des usages de l’eau non prioritaires pour les particuliers et les professionnels, selon 4 niveaux de gravité :

- 1 : vigilance ;

- 2 : alerte ;

- 3 : alerte renforcée ;

- 4 : crise.

Afin de gérer au mieux cette ressource naturelle indispensable, chacun peut agir en adoptant les bons réflexes :

Particuliers : - éviter de laisser couler l’eau ; - limiter les arrosages de jardin ; - utiliser les appareils de lavage à plein ; - installer des équipements économes en eau.

Collectivités : - faire la chasse aux fuites dans les réseaux de distribution d’eau potable ; - avoir une connaissance détaillée des volumes d'eau consommés ; - distribuer des kits hydro-économes dans les foyers ; - optimiser l’arrosage des espaces verts et du nettoyage des voieries.

Industriels : - recycler certaines eaux de nettoyage ; - mettre en place des circuits fermés ; - modifier certains modes opératoires et process pour économiser l’eau.

Agriculteurs : - mettre en place des tours d’eau pour l’irrigation ; - utiliser un matériel d’irrigation hydro-économe ; - opter pour les cultures les moins gourmandes en eau.