Interpeller des politiques, c'est bien, demander l'avis des citoyens, c'est mieux !

Le Mouvement de la Ruralité ferait mieux de demander qu'un référendum relatif aux problèmes de la ruralité soit soumis à l'avis des citoyens. Ce se serait clair et net, plutôt que de louvoyer à l'infini avec des politiques qui appliquent le « en même temps », et qui changent d'avis en fonction de la lune, des élections à venir ou des copinages opportunistes. Au moins, nous aurions une vision claire et nette de l'avis de tous sur des sujets à définir, et qui concerne le monde rural et sur lesquels nous sommes attaqués. Les décisions politiques seraient enfin prises au regard des enjeux, et avec le socle indiscutable d'une démocratie à l'écoute de sa base, c'est à dire des gens qui sont concernés..., les ruraux, les autres, tout le monde ! Cela nous permettrait de faire valoir nos arguments, de faire savoir nos actions et revendications, et, par exemple en ce qui concerne la chasse, comme l'a écrit Willy « La chasse n'a pas besoin d'être défendue, elle a besoin d'être expliquée ». Ce référendum sur la ruralité serait une formidable opportunité de communiquer sur tous ces problèmes récurrents de la ruralité, pour enfin décider des suites à donner dans le respect des avis de tous, et mettre fin à ces allers-retours et ces décisions à l'emporte-pièce qui ne règlent rien sur le long terme, et contribuent à la fraction sociale et démocratique que nous constatons de plus en plus.

JPC