Les spécialistes de l'OFB l’ont vérifié, c’est bien un loup gris qui a été observé, à plusieurs reprises, dans le Calvados, près de Bayeux. Plusieurs personnes avaient signalé avoir vu un grand canidé à proximité de Sully et à Sommervieu notamment. « Jusqu’alors nous n’avions eu aucun signalement de présence de loup dans le Calvados » a précisé l’OFB qui a ajouté : « un loup gris était en Seine-Maritime, probablement de novembre 2019 à février 2021 et une présence a aussi été confirmée dans l’Eure depuis avril 2021 ». Dans les Deux-Sèvres, le 9 novembre dernier, une cellule de veille a été mise en place par le préfet. Autour des services de l'État, se trouvaient des représentants des éleveurs et de l'environnement. « Nous n'avons pas, à ce jour, aperçu de loup, mais il a été observé dans le Limousin, en Charente-Maritime et en Charente. En début d'année, un cadavre a été retrouvé dans la Vienne et un loup a été observé en Vendée… ». Enfin, en Belgique, c’est une meute qui est en train de s’installer en Wallonie. Une femelle a rejoint un loup mâle, dont la présence était signalée depuis 2018. La rencontre fut fructueuse, puisque trois louveteaux sont nés. Dans les Hautes-Fagnes, là où la petite meute est localisée, les attaques sur les troupeaux augmentent et un plan loup est en phase d’installation.