Une start-up samarienne créée en 2020, « L'Enrouleur Français » vient de présenter un nouveau modèle de clôture électrifiée. Son principe repose sur un voltage très élevé (14 000 volts) que les animaux sont susceptibles de percevoir avant même d’avoir touché un fil conducteur. « Le voltage, très élevé, ne devrait pas blesser les animaux. Comme l'animal va sentir ces 14 000 volts avant le contact, il va s'arrêter, éventuellement faire le tour, mais jamais forcer, sauf cas exceptionnel. L’autre avantages de cette clôture est son caractère mobile, grâce à un appareil enrouleur. L'intérêt de l'agriculteur, c'est de poser des clôtures mobiles. Pour d'abord préserver son matériel, parce qu'aussi le grand gibier migre, et qu'enfin les parcelles n'accueillent pas toujours les mêmes cultures d'année en année. Autre spécificité, elle est connectée, ce qui permet de suivre en permanence son état et détecter en temps réel les anomalies. L’alerte arrive directement sur le téléphone du gestionnaire de la clôture… » assure Christophe Laignel, le concepteur de ce matériel. Quatre modèles de clôtures ont été développées : protection des cultures légumières, clôture de contention d’animaux domestiques (bovins, chevaux…), lutte contre les dégâts commis par les lapins, les sangliers et les cervidés.