L’organisation African Parks, qui gère 19 parcs nationaux en Afrique subsaharienne, vient d’obtenir, de la part de la Fondation Walton, l’engagement d’un financement à hauteur de 100 millions de dollars, pour la préservation de la faune sauvage en Afrique. Les fonds, qui proviennent du milliardaire américain Rob Walton, fondateur du géant de la grande distribution Walmart, et de sa femme Melani Lowman-Walton, seront répartis en deux enveloppes. Une première de 75 millions de $ sera consacrée au soutien des opérations de conservation, et la seconde de 25 millions ira aux parcs nationaux gérés par l’organisation « African Parks » qui emploie plus de 30 000 employés sur les 14,7 millions d’hectares protégés. En 2020, African Parks a identifié 161 zones d’ancrage en Afrique capables d’abriter une biodiversité d’importance mondiale. Mais actuellement, seules 69 d’entre elles sont protégées de manière satisfaisante. « En Afrique, une partie de la solution consiste à multiplier les parcs, d'une part pour la biodiversité et d'autre part garantir que les communautés bénéficient des avantages sanitaires et économiques que ces zones peuvent offrir, lorsqu’elles sont bien gérées » a déclaré le milliardaire qui espère arriver aux 30 millions d’hectares protégés, d’ici à 2030.